« Accueil | A Berlin, Bernd Dressler brise les couples pour 50... » | Un kit pour bénir soi-même sa maison » | Une voiture sans conducteur exposée à Londres » | Un serpent tropical dans la valise du vacancier » | L'Inde se mêle de l'intimité de ses fonctionnaires... » | Un squelette de Rhinoceros vendu aux enchères » | Un chocolat fondu plus excitant qu'un baiser » | Tout peut arriver - Something's Gotta Give - 2004 »

 Ajoutez Tout peut arriver à vos Favoris   Tout peut arriver



L'animation de pâte à modeler représente les films réalisés en animation image par image à l'aide d'éléments sculptés dans de la pâte à modeler. Cette technique est appelée en anglais claymation (contraction de clay: pâte à modeler, et animation).

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le plus souvent ces films ne sont en réalité pas réalisés à base de pâte à modeler comme celle de notre enfance, mais avec des modèles de latex, qui garde néanmoins l'élasticité de la pâte à modeler.

Les premières expériences d'animation en pâte à modeler furent réalisées par Art Clokey dans les années 1950 qui l'amenèrent à créer le célèbre personnage vert Gumby dans son court métrage Gumbasia en 1953.

Parmi les réalisations de ce genre les plus connues figurent les films des studios Aardman Animations, à savoir la série des Wallace et Gromit et Chicken Run (Poulets en fuite au Québec). La série Celebrity Deathmatch de la chaine musicale MTV est elle aussi réalisée en pâte à modeler. Parfois seule une scène particulière d'un film est réalisée en pâte à modeler, comme en 2003 dans le film Les Clefs de bagnole (de Laurent Baffie).

Libellés : , , , , , ,


Pensée du jour



Contact

© 2007- Fabrice Retailleau Copywriting Center



  Abonnez-vous au Flux RSS de Tout Peut Arriver